Première victoire d’Aymeric Blomme (VEC-Simracing) à Monza

par | 22/05/2021 | iRacing, Lamborghini Challenge 2021

Présentation

La 4ème manche de ce Lamborghini Challenge by LSR emmenait les pilotes sur le temps de la vitesse européen : Monza !

Construit dans les années 20, c’est un circuit chargé d’histoire. Certains adorent, d’autres le détestent … Mais il va falloir y tenir 80 minutes !

Cette 4ème manche est également importante. En effet, 3 pilotes de chez Pailler-Compétition-Esport ne seront plus présents pour la suite, puisque inscrits au championnat Apex. Les premières places changeront dès cette course et pour le reste du championnat.

Pour rappel, Live-SimRacing a la chance d’être accompagné et entouré par des passionnés et personnalités connues dans le monde du Simracing, à savoir : Une Direction de course en direct par les talentueux pilotes Yannick Lapchin & Corentin Guinez, et une retransmission en direct sur YouTube par Scorpus TV.

Essais Libres

Comme à chaque manche, une séance animée montrant déjà une certaine hiérarchie.
Certains sont très à l’aise, d’autres se cherchent encore un peu avec la température qui monte progressivement en piste…

A la fin de ces 25 minutes d’essais, Loïc Rabier (Les Zinzins du Bitume) mène la danse avec un chrono en 1:47:658, suivi de Thomas Anger, seul survivant de Pailler-Compétition-Esport, et ensuite Guillaume Essoltani (Alliance SimRacing)

Retrouvez tous les chronos de cette séance d’essais libres ici

Qualifications

Il n’y a pas de temps à perdre, car seulement dix minutes (ou 3 tours) sont accordées aux pilotes afin de se qualifier, et c’est Thomas Anger (Pailler-Compétion-Esport) qui lance les hostilités de la session en 1:49:879, suivi directement par Jean-Baptiste Le Garrec (Les Zinzins du Bitume) à 4 dixièmes ! Quant à Jérôme Delcourt (Alliance SimRacing), il n’est qu’à 2 millième !

C’est l’occasion pour certains pilotes de se montrer en début de qualifications, avec une hiérarchie assez disputée et bousculée. Les 10 premiers sont dans la même seconde, et on retrouve tous les équipages de tête dans ce top 10. Aymeric Blomme (VEC-Simracing) conforte sa seconde place après 5 minutes.

Jean-Charles Chaveneaud (Live-SimRacing Red) fait également partie de ce groupe de tête, et retrouve enfin les joies de la piste après un début de championnat compliqué. Il démontre aussi à son coéquipier Joël Demonceau, qu’il peut compter sur lui et l’accompagner en course !

Après 6 minutes, la hiérarchie est chamboulée, car Loïc Rabier (les Zinzins du Bitume) vient prendre la pôle provisoire avec une belle avance, 2 dixièmes, sur son poursuivant !

Alexandre Lacroix (Gomes & Tavarez Racing) répond à l’appel, et vient se placer directement en seconde position lors de son premier tour!

Positions figées dès le début ?

A 5 minutes du terme, alors qu’Alexandre Lacroix améliorait encore, il commet une petite faute dans le virage de Lesmo 2 et ne pourra plus être en lutte pour la pôle.

C’est la fin pour tout le groupe de tête! Derrière, tous les autres pilotes tentent encore d’améliorer. Comme dans toutes les manches précédentes, 3 groupes se forment et son séparés à chaque fois par une petite seconde.

Retrouvez tous les chronos de cette séance ici

Course

Comme chaque manche de ce championnat : 80 minutes de course, 60 litres de carburant au départ, une gestion des pneus nécessaire, un setup fixe, un départ lancé … et une petite trentaine de pilotes en piste !

“Attention au T1/T2”

Loïc Rabier (Les Zinzins du Bitume) en tant que pole-man, emmènera le peloton vers les feux verts (ndlr : le départ ne peut être lancé avant l’annonce des feux verts virtuels) et ce premier virage “Rettifilo”, où un gros freinage s’annonce.

Le départ est lancé et la bagarre est tout de suite visible avec les pilotes de devant qui se décalent en 3 / 4 wide comme au Glen … Aïe, le Glen …. Cette montée.

Alexandre Lacroix (Gomez & Tavarez Racing) prendra directement l’avantage au T1 pour se placer en tête de course. Derrière, Loïc Rabiert (Les Zinzins du Bitume) conserver sa seconde place, Aymeric Blomme (VEC-SimRacing) et Thomas Anger (Pailler-Compétition-Esport) restent également collés au leader.

A la sortie de Curva Grande, les deux premiers s’accrochent violemment et emportent le malheureux Thomas Anger dans l’aventure, qui n’a rien pu faire pour éviter Alexandre Lacroix (Gomez & Tavarez Racing) avec une voiture totalement hors contrôle. Seul Aymeric Blomme (VEC-Simracing) réussit à passer sans faire les frais de ce gros incident, et prend la tête de la course.

D’autres pilotes sont impactés par l’incident, notamment Jerome Delcourt (Alliance SimRacing), Ricardo Gomes (Gomes & Tavarez Racing). La Direction de course analyse tout cela pour comprendre ce qu’il s’est passé, et probablement sanctionné les “impliqués” dans cet accident pour la prochaine course.

Les premiers tours s’enchainent avec une grille modifiée suite à l’incident du premier tour. L’écrat s’est déjà creusé entre le leader Aymeric Blomme (VEC-Simracing) et les autres poursuivants, notamment Guillaume Essoltani (Alliance SimRacing) qui suit le rythme d’Aymeric tout en maintenant l’écart avec le Top5.

Les premières pénalités sont données et le rythme de course s’installe

La Direction de Course (Yannick Lapchin & Corentin Guinez) rend son verdict à la suite de cet incident de début de course, et les pénalités sont communiquées. Ricardo Gomes & Jean-Baptiste Le Garrec sont sanctionnés d’un Drive Through, Loïc Rabier (Les Zinzins du Bitume) sera privé de qualifications et partira des stands lors de la prochaine manche.

Derrière, la bataille continue entre Geoffrey Muller (Race Concept Racing Simuracing) et Jerome Guenver (Scorpus E-Sport), ainsi qu’entre Jean-Charles Chaveneaud (Live-SimRacing Red) et son coéquipier Joël Demonceau. Ces deux derniers trouveront probablement un accord pendant la course afin d’échanger les positions et privilégier le classement pilote où Joel continue à jouer le Top5.

Derrière, la bagarrre fait rage et de petits groupes se forment afin de tenter de gagner des places. On assiste à une très belle bagarre entre Olivier Huguet (Live-Simracing Chatelet), Flavien Fouque (VEC-Simracing), Max La Barack (MXS Racing), Mikael Pedra (Live-SimRacing Green), et David Lechatellier (Live-Simracing Pink) !

Le carroussel des arrêts

Au 15ème tour, le leader décide de s’arrêter et le reste du peloton suit son idée ! Changement de pneux ? Pas de changements ?

La voiture d’Aymeric Blomme (VEC-Simracing) se lève et on assistera donc bien à un changement de pneus ! Derrière, Guillaume Essoltani (Alliance Simracing) recolle le leader à la sortie des puits. Un arrêt de 5 secondes plus rapide, stratégie différente ?

Jérome Guenver (Scorpus E-Sport) conservera sa 3ème place à la sortie des puits, Joel Demonceau (Live-SimRacing Red) est 4 ème, et son coéquipier Jean-Charles Chaveneaud ressortira 5ème.

Au tour suivant, Joël Demonceau depasse Jérome Guenver pour prendre place sur le podium. Il lui aura fallut pas mal de tours pour réussir à creuser l’écart et remonter sur Guillaume Essoltani (Alliance Simracing) !

Fin de course tranquille pour Aymeric Blomme (VEC-Simracing)

Au 34ème tour, Joel Demonceau (Live-SimRacing Red) réussit à remonter sur Guillaume Essoltani (Alliance Simracing) et profite de l’aspiration pour le passer. Les chronos de ce dernier s’effondrent au fur et à mesure des tours … Probablement une usure trop importante ? Une voiture abimée ? Jérome Guenver à son tour réussit aussi à la dépasser !

Le 20 dernières minutes de courses auront été un long fleuve tranquille pour Aymeric Blomme (VEC-Simracing) puisqu’il lui suffira de maintenir le GAP en roulant dans son rythme et s’en faire de faute afin d’assurer sa première place et prendre les 50 points de la victoire !

Derrière, Joel Demonceau (Live-SimRacing Red) et Jerome Guenver (Scorpus E-Sport) montent sur la seconde et troisième marche du podium.

Le championnat est donc relancé ! Merci à tous les participants !

Le tableau complet du résultat de course est disponible ici

Interview Top 3

P1 – Aymeric Blomme (VEC-Simracing) :

Course assez calme après le Big One. J’ai vu que ca passait donc j’ai mis un gros coup de gaz. J’ai eu très rapidement un delta de 3 secondes, et course à l’économie pneu/essence.

Au puits, j’ai décidé de changer que le pneu avant gauche et 111 litres … Effet bateau dans la voiture, une usure bien équilibrée à la fin de course.

Il suffisait de maintenir l’écart et passer la ligne d’arrivée.

Hâte d’être la semaine prochaine sur le superbe circuit de Laguna Seca !

P2 – Joel Demonceau (Live-SimRacing Red) :

Je m’en sors très bien avec le carton au départ ainsi que mon coéquipier Jean-Charles Chaveneaud (je suis passé à gauche et lui à droite) ! Une mauvaise qualification pour moi, et une course où j’ai du vraiment pousser tout le long.

Après l’arrêt au stand, lorsqu’on est remonté sur les retardataires, je me suis dit que c’était le moment pour tenter de creuser l’écart et me sortir de l’aspiration.

Ensuite, il suffisait de rouler calmement pour conserver cette seconde place.

A la semaine prochaine !

P3 – Jérôme Guenver (Scorpus E-Sport) :

On va pas se mentir, c’est un peu du vol pour moi.. Vu l’incident de début de course.

J’ai gardé un bon rythme malgré le stress au puits puisque je devais remettre 125 litres. Après quelques tours, Joël m’a rapidement doublé, il était inutile de forcer.

Sur la toute fin de course, Je profite de l’erreur de Guillaume pour arracher la 3ème place !

Galerie photos

Credits Photos : Rudy “Furygan” Lagneau
Skins LSR by Sirmika
Copyright Live-SimRacing.com

Pin It on Pinterest