Lamborghini Challenge : La première manche dominée par Pailler-Competition-Esport

par | 01/05/2021 | iRacing, Lamborghini Challenge 2021

Présentation

Ce mardi avait lieu la première manche du championnat Lamborghini Challenge sur le magnifique circuit de Road America. La course s’annonçait très intéressante car pas moins de 38 participants, venant de différentes équipes francophones actives dans le Simracing, avaient décidés de se présenter sur la grille de départ.

On savait clairement que les différences de performance se montreraient dès les essais libres, mais tout le monde en était conscient. L’idée première de ce championnat étant de se faire plaisir, sans enjeu, sans course à l’IR, mais avec un cadre et des règles strictes pour garder un minimum de crédibilité et de plaisir en piste. Pour la plupart, les pilotes se connaissent déjà via d’autres championnats ou événements majeurs organisés par iRacing.

Pour ce championnat, Live-SimRacing a la chance d’être accompagné et entouré de différentes manières par des passionnés et personnalités connues dans le monde du Simracing :

L’organisation tenait à remercier les pilotes et nombreuses équipes ayant répondus à l’appel et convaincues par la formule de ce championnat.

Essais Libres

Les premiers chronos tombent avec en tête Gaetan Anger (Pailler-Competition-Esport) réalisant le meilleur temps en 2:04:881, suivi par Kevin Tavares (DeltaSport U4K) à 4 dixièmes (2.05.321), et Jonathan Poulet (Pailler-Competition-Esport) à 6 dixièmes du meilleur temps (2:05.481).

On remarque très vite une tendance dans les chronos, avec une séparation marquante de la grille en 3 groupes : Les 8 premiers arrivent à se mettre sous les 2:06, la seconde moitié de grille, du 9ème au 20ème, stagnent dans les 2:06, et le reste de la grille tourne dans les 2:07 !

Dans les toutes dernières minutes de cette séance, Jonathan Poulet (Pailler Competition-Esport) récupère la seconde place pour 0.239 dixièmes du meilleur chrono.

La séance se clôture avec une grosse sortie de Rudy Lagneau (Live-SimRacing Gold), alors qu’il améliorait son chrono déjà établit en 2:05:842, qui achève cette session d’essais libres.

Retrouvez tous les chronos de cette séance ici

Qualifications

Dix minutes (ou 3 tours) sont accordées aux pilotes afin de se qualifier, et c’est Sylvain Delpech qui lance les hostilités avec un premier temps en 2:06:390, suivi de Kevin Tavares (DeltaSport U4K) qui améliore en réalisant un chrono de 2:05:992.

On attend ensuite le chrono de Gaetan Anger (Pailler-Competition-Esport), auteur du meilleur temps en essais libres, car tous les secteurs étaient en mauves mais il on comprend vite qu’un off-track dans le dernier secteur est venu annuler son chrono.

Derrière, Joël Demonceau (Live-SimRacing Red) prend la seconde place provisoire a 2 dixièmes de la pôle (2:06:245).

A cinq minutes du terme des qualifications, c’est Thomas Anger (Pailler-Competition-Esport) qui vole la pôle à son frère pour 67 millièmes (2:05:597) ! Aymeric Blomme (VEC-SimRacing) se mêle au combat et va chercher la première place en réalisant son tour en 2:05:266, creusant ainsi un écart de 3 dixièmes avec son poursuivant.

Derrière, tous les autres pilotes tentent d’améliorer et les chronos sont similaires à la séance d’essais libres. Une seconde sépare l’avant de l’arrière de la grille !

La fin s’annonce …. tendue ?

A trois minutes de la fin, Gaetan Anger (Pailler-Competition-Esport) valide son premier tour chronométré en 2.05.129 s’emparant de la pôle provisoire. A ce moment, les 7 premiers sont avec un écart en dessous de 8 dixièmes ! La course s’annonce tendue …

Après 8 minutes de qualifications, Jonathan Poulet (Pailler-Competition-Esport) signe un troisième temps en 2.05.317, mais commet une erreur dans sa seconde tentative avec une grosse sortie de piste. Dans les 30 dernières secondes, Kévin Tavares (Delta Sport U4K) répond aux attentes et vient déloger Jonathan Poulet (Pailler-Competition-Esport) de la 3ème place !

Retrouvez tous les chronos de cette séance ici

Course

80 minutes de course, 60 litres de carburant au départ, un setup fixe, un départ lancé … et 36 pilotes en piste !

Lors du briefing des pilotes, il avait été demandé à tous les pilotes de redoubler de prudence lors du premier tour et de la mise en grille. Le prologue la veille avait démontré quelques failles et soucis dans ce tour de chauffe ainsi qu’un effet accordéon lors du 1er départ lancé.

Le départ est donné …

Gaetan Anger (Pailler-Competition-Esport) emmène le groupe vers la ligne de départ et le premier contact est établi entre Kevin Tavares (DeltaSport U4K) et Jonathan Poulet (Pailler-Competition-Esport). La direction de course s’agite, vérifie le replay et décide d’infliger une première pénalité, un drive through, à Jonathan Poulet (Pailler-Competition-Esport) suite au décalage et changement de trajectoire.

Entretemps, Aymeric Blomme (VEC-SimRacing) tient le rythme du pole man Gaetan Anger et reste à l’affut derrière lui ! Derrière, la bataille fait rage à tous les niveaux de la grille, et le premier incident se produit dans le 4ème virage entre Jérome Guenver (Scorpus E-Sport) et Jérémy Hoppé (VEC-SimRacing). Les 2 pilotes sortent indemnes et peuvent repartir en bagarre. C’est au tour de Lionel De Strooper (Live-SimRacing Green) de perdre sans gravité la voiture à l’avant dernier virage, en étant obligé de laisser passer le peloton de tête.

A la fin de ce second tour, Gaetan Anger (Pailler-Compétition-Esport) mène la danse, suivi de d’Aymeric Blomme (VEC-SimRacing), Jonathan Poulet et Stéphane Nikolajevic (Pailler-Compétition-Esport).

Le milieu de grille

Au milieu de la grille, la seconde moitié de grille est au coude à coude et on sait que les 80 minutes de course vont donner du spectacle et de la bagarre ! Ricardo Gomes (Gomes & Tavarez Racing) est au coude à coude avec Rudy Lagneau (Live-SimRacing Gold), Guillaume Blaimont (ART Arrows Racing Team), et Sylvain Delpech (SD Racing). Quant à Jérôme Guenver (Scorpus E-Sport), il se voit reléguer en fond de grille, l’obligeant à laisser passer tout le monde, après une mauvaise sortie au virage numéro 5. La voiture est abimée et le forcera probablement à réparer.

L’avantage de cette grille composée de différents niveaux est la possibilité à tous de trouver chaussure à son pied et de se battre en piste. Peu importe le résultat, tant que le plaisir de la course est là et que tout le monde se respecte ! On a notamment pu voir de très belles passes d’armes jusqu’en fond de grille où Sébastien Reithmuller (VEC-SimRacing), Frédéric Walraff (Live-SimRacing Blue), Cyril Davitti (Race Concept Racing Simuracing), Olivier Huguet (Live-SimRacing Chatelet) et Stéphane Martin (Live-SimRacing Red) étaient en lutte pour les dernières places. Derrière, c’est David Lechatellier (Live-SimRacing Pink) qui tente de creuser l’écart sur Mikael Pedra (Live-SimRacing Green) et Jérémy Hoppé (VEC-SimRacing).

Au 4ème tour, Jonathan Poulet (Pailler-Competition-Esport) prend le dessus sur Aymeric Blomme (VEC-SimRacing) et s’attribue la seconde place. Derrière, les pilotes s’agitent pour rester au contact, jusqu’à la 20ème place où Gwen Pierson (Live-SimRacing Pink), Michael Claude (Race Concept Racing Freem Simracing) et Thomas Robin (Live-SimRacing Blue) se suivent et ne se lâchent pas !

Deux, voire trois groupes, sont occupés de se former par rapport à la tête de la course.

Les premières pénalités et un Top 10 en forme

A l’entame du sixième tour, La Direction de Course (Yannick Lapchin & Corentin Guinez) décide de sanctionner Jean-Charles Chaveneaud (Live-SimRacing Red) d’une pénalité de 30 secondes pour freinage trop risqué. Devant, Thomas Anger (Pailler-Competition-Esport) ferme le Top5 suivi de Joel Demonceau (Live-SimRacing Red), Loïc Rabier (Les Zinzins du Bitume), Julien Vidot et Riccardo Gomes (Gomes & Tavarrez Racing).

Certains pilotes, passant inaperçus, continuent leur petit chemin de croix en alignant les chronos de manière constante. C’est le cas de Pascal Paepen (Live-SimRacing Chatelet) qui fait son grand retour dans la compétition au sein de la Team LSR ! Ça promet déjà un bon résultat pour lui s’il reste sur ce rythme sans commettre d’erreur !

La valse des arrêts au stand

A l’entame du 14ème tour, c’est le moment des arrêts, et on attend de voir ce que tout cela va donner en termes de stratégie de course. Changement de pneus, un arrêt ou deux arrêts en fonction de l’usure liée au setup fixe (ndlr : le baseline.sto étant imposé) ! Le leader Gaetan Anger (Pailler-Compeition-Esport) s’arrête et Aymeric Blomme (VEC-SimRacing), Thomas Anger (Pailler-Competition-Esport), Loïc Rabier (Les Zinzins du Bitume) décident de se caler sur sa stratégie. C’est Stéphane Nikolajevic (Pailler Competition-Esport) qui s’empare à ce moment de la tête de course.

Le trafic est maintenant présent pour la tête de course, et cela va leur apporter un peu de piment pour la suite. Il reste encore 50 minutes, et on sait maintenant au vu des premiers chronos, que les leaders sont sur une stratégie à un seul arrêt.

A la reprise, c’est Hadrien Le Bouar (ART Arrow Racing Team) qui comment une première petite faute (sans conséquence) au freinage du T3.

Au 20ème tour, la voiture #077 pilotée par Olivier Huguet (Live-SimRacing Chatelet) se voit attribuer par la Direction de Course une pénalité de 5 secondes (après course) pour mauvaise gestion du trafic mettant en danger plusieurs pilote en tête de la course.

Le deuxième groupe (de la 5ème à la 10ème place) continue à se battre et à aligner les chronos. Au 24ème tour, c’est au tour de Ricardo Goms (Gomes et Tavarrez Racing) de sortir large et dégringoler au classement.

Les places se figent légèrement, les pilotes sont toujours en bataille, et une nouvelle sanction est donnée par la Direction de Course à Jean-Charles Chaveneaud (Live-SimRacing Red) pour un retour en piste jugé comme trop dangereux (Black Flag 30 secondes) dans une manœuvre emmenant Loïc Rabier (les Zinzins du Bitume) sur le muret extérieur du T4. On peut déjà se dire que la course de J-C est probablement à oublier. Par chance, Loïc Rabier réussit à repartir en piste …. Comme si de rien n’était, mais avec sans doute, énormément de dégâts.

Une fin de course tendue

Au 31ème tour, Thomas Anger (Pailler-Competition-Esport) ne trouve toujours pas l’ouverture sur Aymeric Blomme (VEC-SimRacing) afin de reprendre la 3ème place. En fond de course, les passes d’arme continuent et Pascal Paepen (Live-SimRacing Chatelet) résiste sur Rudy Lagneau (Live-Simracing Gold).

Lors de l’entame du 32ème tour, c’est Sylvain Delpech (SD Racing) qui se fait surprendre par un retardataire, David Lechatellier (Live-SimRacing Pink). La Direction de Course décidera d’infliger à ce dernier 30 secondes de pénalités, n’ayant pas gardé le pied sur le frein afin de contrôler sa voiture partie à la dérive. Au même moment, c’est au tour de Francois Perdriau (Scorpus E-Sport) de perdre le contrôle de sa voiture et finissant dans le mur ! De gros dégâts sont visibles et il sera obligé de rentrer au stand pour réparer.

A partir du 33ème tour, la bataille pour la 3ème place s’intensifie entre Aymeric Blomme (VEC-Simracing) et Thomas Anger (Pailler-Competition-Esport). La fin de cours va être animée … Température montante, pneus usés sur ce circuit de Road America après 01h15 de course…

Thomas Anger (Paillet-Competition-Esport) arrive enfin à prendre le dessus sur Aymeric Blomme (VEC-Simracing) au T3 du 35ème tour. Derrière les duos continuent à se battre, notamment Ricardo Goms (Gomes & Tavarres Racing) et Adrien Floch (Scorpus E-Sport) dans une lutte sans merci pour la 8ème et 9ème place. Malheureusement, Ricardo se rate au freinage en mettant une roue dans l’herbe.

Il reste 4 minutes de course et Gaetan Anger (Pailler-Competition-Esport), ayant fait preuve de régularité durant toute la course, contrôle son avance en ayant creuser un écart de 20 secondes sur son coéquipier Stéphane Nikolajevic (Pailler-Competion-Esport).

Un dernier fait de course aura inquiété la Direction de Course, lorsque la voiture #37 pilotée par Adrien Floch (Scorpus E-Sport) se voit infliger une pénalité pour avoir entravé la fin de course avec une voiture n’étant plus en état d’être conduite correctement sur la piste.

Une fin de cours palpitante, avec énormément de fair-play entre tous les participants ! Le Top 10 est le suivant :

Le tableau complet du résultat de course est disponible ici

Interview Top3

Gaetan Anger (Paillet-Competion-Esport) :

Au début, j’avais peur qu’Aymeric puisse tenir le rythme avec l’aspiration. J’ai attaqué afin de passer au-dessus de la seconde et le priver de cette aspiration. J’ai réussi rapidement à faire le trou, à économiser l’essence et conserver une usure des pneus très compliquée. C’est un circuit qui use énormément les pneus sur le côté gauche, et c’était assez compliqué de maintenir le rythme tout en gérant les pneus. Merci à tous les participants pour la bonne gestion du trafic

Stéphane Nikolajevic (Pailler-Competion-Esport) :

J’ai pu esquiver l’accident du départ entre Jonathan Poulet et Kevin Tavares. Dommage car nous aurions pu probablement bien se bagarrer en piste. Ensuite une gestion de course sans forcer pour ne pas commettre d’erreur en jouant l’économie sur toute la course, loin du pace de Gaëtan. Quelques améliorations à apporter sur les dépassements des retardataires car comportements différents du briefing de course.

Thomas Anger (Pailler-Competion-Esport) :

Une fin de course collé à Aymeric, mais je n’avais pas le pace me permettant de me rapprocher ou tenter de le doubler tout de suite. J’ai attendu jusqu’au dernier moment car il avait probablement plus de pneus. Il a malheureusement commis une petite faute qui m’a permis de prendre la troisième place. J’ai réussi à installer un écart et maintenir ma position. Pour l’ensemble de la course, je suis resté patient, j’ai économisé toute la première partie en réalisant l’arrêt le plus court. Je ne voulais pas passer devant de suite en conservant mon capital pneus et cela a payé en fin de course.

Galerie photos

Credits Photos : Rudy “Furygan” Lagneau – Copyright Live-SimRacing.com

Replay

Vous souhaitez revoir la course ? La vidéo est disponible ci-dessous :

06:00 – Présentation du championnat et de Live-SimRacing par Grégory Bruart
16:40 – Essais Libres (+Briefing de course)
36:00 – Qualifications (10 minutes)
46:00 – Course (80 minutes)

Pin It on Pinterest